TEMPS (LE)


TEMPS (LE)
TEMPS (LE)

TEMPS LE

Journal qui n’est plus guère connu aujourd’hui que comme l’antécédent du Monde . Le titre en était apparu en 1829, mais c’est en 1861 qu’il renaît pour devenir, après avoir été modérément oppositionnel sous l’Empire, l’organe le plus influent sous la IIIe République, prenant la place jusqu’alors tenue par le Journal des débats . Parmi ses directeurs, du fondateur Auguste Nefftzer à Jacques Chastenet (d’ailleurs historien de la IIIe République), c’est Adrien Hébrard qui, à la fin du XIXe siècle, lui imposa le plus sa marque: son conseil aux rédacteurs (à peu près tous pigistes) — «Messieurs, faites emmerdant» — est demeuré célèbre. Expression d’une recherche presque maniérée de l’austérité, mais aussi réaction salutaire contre la vulgarité ou la facilité des nouveaux grands de la presse quotidienne (Le Petit Parisien , Le Journal ) et le sensationnalisme agressif et diffamatoire du Matin , dont le maître, Bunau-Varilla, affirmait sérieusement: «Mon fauteuil vaut deux trônes.» La réputation d’exactitude, dans l’information contribuera à l’autorité du journal, dont les positions seront généralement nuancées mais qui, non sans débats, s’affirme dreyfusard, puis, après l’affaire des Fiches, hostile au combisme. Les années passant, il apparaît, surtout après la Première Guerre mondiale, comme un organe officieux de la diplomatie française (André Tardieu sera chef du service étranger) et, dans les années 1930, comme celui de la grande industrie (Comité des forges). En 1938, il approuve les accords de Munich. Retranché en zone sud après l’armistice de 1940, avec moins de prudence que son confrère et concurrent Le Figaro , il attend pour se saborder la fin de novembre 1942; aussi figurera-t-il, malgré maintes interventions, au nombre des journaux interdits à la Libération. Ce n’en sont pas moins des collaborateurs du Temps qui fournissent au Monde ses premiers cadres.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • TEMPS — Chacun sait à quel aspect de son expérience répond le mot de temps; mais aucune définition de la notion correspondante n’a reçu jusqu’ici, chez les savants comme chez les philosophes, une approbation unanime. Sensible à cette difficulté qu’il… …   Encyclopédie Universelle

  • temps — Temps, m. Vient du Latin Tempus par syncope de la voyelle u, Tempus, Tempestas, l Espagnol et l Italien s esloignent trop dudit mot Latin, disant le premier Tiempo, et l autre Tempo. Le temps, ou jour, Dies. Le temps soit d un an, d un jour, ou d …   Thresor de la langue françoyse

  • temps — TEMPS. s. m. La mesure du mouvement, ce qui mesure la durée des choses. Il est opposé a Eternité. Temps passé. temps present. temps futur, ou temps avenir. le temps coule. le temps s escoule. la durée du temps. le temps passe bien viste. en moins …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Temps — Temps, n. [OF. & F., fr. L. tempus. See {Temporal} of time.] Time. [Obs.] Chaucer. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Temps, le — (spr. lö tāng, »die Zeit«), eine der angesehensten Pariser Abendzeitungen, 1861 begründet, hielt sich unter Napoleon III. zur gemäßigten Opposition u. vertritt jetzt den gemäßigten Republikanismus …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • temps — TEMPS: Éternel sujet de conversation. Cause universelle des maladies. Toujours s en plaindre …   Dictionnaire des idées reçues

  • temps — Mot Monosíl·lab Nom masculí …   Diccionari Català-Català

  • TEMPS — s. m. (Le P ne se prononce point.) La durée des choses, marquée par certaines périodes ou mesures, et principalement par le mouvement et la révolution apparente du soleil. Compter, mesurer le temps. Un long temps. Un temps court. Un temps limité …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • TEMPS — n. m. Durée des choses, marquée par certaines périodes, et principalement par la révolution apparente du soleil. Compter, mesurer le temps. Un long temps. Un temps court. Un temps limité. Temps passé. Temps présent. Temps futur, à venir. Le temps …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Temps — Pour les articles homonymes, voir Temps (homonymie). Chronos, dieu du temps de la mythologie grecque, par Ignaz Günther. Le temps …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.